Passer au contenu principal
Ineos_Stills_006.jpg
Promo logo

Le Quartermaster face à la glace

Flag

Ivalo, Finlande

Terrain d’essai

La Laponie. Célèbre pour ses aurores boréales, ses rennes et ses forêts de pins à perte de vue. Un terrain glacé et recouvert de neige. Des températures négatives. Parfait pour pousser notre nouveau Double Cab Pick-Up Quartermaster dans ses retranchements. Comment son empattement étendu, son châssis plus long et sa cabine unique gèrent-ils des conditions extrêmes ? Notre équipe d’ingénieurs a cherché à le découvrir pendant les 14 jours d’un essai complet.

ESSAIS SUR ROUTE

Tout d’abord, nous devions rejoindre le terrain d’essai. De Graz en Autriche, jusqu’à Ivalo en Finlande. Une occasion en or d’évaluer les performances sur route de notre pick-up conçu pour le tout-terrain. Le confort offert aux passagers. Sa direction. Son bruit. Tout a été testé, évalué et amélioré.

 

DÉMARRAGE À FROID

Des chutes de neige. Des températures basses. Des vents forts. Comme si ça ne suffisait pas, nous avons soumis le Quartermaster à des températures de -35 degrés Celsius, la nuit, dans des chambres d’essai. Au matin, aucun problème de démarrage. Nous avons tout contrôlé. La mobilité de toutes les pièces mobiles. Le fonctionnement de tous les équipements. C’était aussi un excellent test pour le chauffage et la climatisation de l’habitacle.

 

DRIFTER SUR LA GLACE

Comment le Quartermaster s’en sortirait-il par rapport au Station Wagon ? Nous avons testé les petites modifications apportées à l’Electronic Stability Control. Nous avons étudié l’impact de l’empattement étendu sur la maniabilité du véhicule dans les conditions les plus difficiles. Le Quartermaster a tout réussi haut la main, offrant de l’adhérence, de la motricité et du contrôle. Malgré sa taille, il nous a même permis de faire quelques drifts.

 

RETOUR À GRAZ

Trois prototypes : deux modèles essence, un diesel. 1 000 km sans compromis sur la neige et la glace. De hautes exigences. Des axes d’amélioration identifiés pour réaliser les derniers ajustements de retour en Autriche et préparer le Quartermaster pour les clients du monde entier.

Le verdict ? Une belle réussite. Regardez la vidéo pour le découvrir en action.

120-600 m

d’altitude

4 500 km

par véhicule

14

jours d’essai

- 35 °C

Le Quartermaster face à la glace

THÈMES DES ESSAIS

Feature icon
Test des fonctionnalités
Feature icon
Évaluation acoustique
Feature icon
Mesure du confort thermique
Créez votre Grenadier

Partager

Quand vous avez besoin que le Grenadier soit performant, il l’est. Parce que nous le testons avec un niveau d’exigence supérieur aux normes du secteur et aux épreuves du quotidien.

Depuis février 2021, le programme d’essais et de développement du prototype Grenadier nous a fait traverser 15 pays du monde entier, sur les surfaces les plus difficiles et dans les pires intempéries. Notre équipe d’ingénieurs a analysé et recalibré chaque pièce et chaque fonction du véhicule.

Nous allons vous faire découvrir notre programme de l’intérieur, du point de vue des ingénieurs qui ont soumis 130 véhicules à 1,8 million de kilomètres d’essais et de développement. Ce programme s’est déroulé dans cinq lieux et environnements distincts : la Suède, l’Autriche, la province de Grenade, le Kosovo et le Maroc.

Grenadier VS. USA Stills
Promo logo

Le Grenadier face à... Des Rocheuses au Pacifique

Flag

USA

Touchdown

Europe. Australie. Afrique du Sud. Nos prototypes 2B ont accumulé les kilomètres et notre série « Face à » les a suivis de la Suède à l’Autriche, en passant par le Maroc, l’Espagne et le Kosovo. Aujourd’hui, nous concluons la série avec près de 6 500 km d’essai au cœur des paysages spectaculaires de l’Amérique du Nord. Poussés par de bonnes raisons. Nous savons à quoi sont confrontés les véhicules tout-terrain aux États-Unis. Nous avons donc déployé des efforts particuliers pour veiller à ce que le Grenadier surmonte tous ces obstacles.

Un petit nouveau arrive

Les premiers prototypes étaient épurés, bruts et fonctionnels. Ils ont prouvé la pertinence du châssis échelle caissonné et des essieux rigides. Ils nous ont aidé à peaufiner les performances des moteurs et de la transmission à quatre roues motrices permanente. Et ils nous ont permis d’explorer comment ces composants interagissent.


Les commandes seront bientôt ouvertes, et nous entrons donc dans la phase finale d’essai des derniers prototypes, appelés « essais de production » (PTO). Une nouvelle génération de Grenadier, qui démontre ce que nous avons appris et appliqué ces cinq dernières années. Alors que nous nous dirigeons vers la production des véhicules de série, les vastes et impitoyables Rocheuses ont servi de cadre aux touches finales.

Il n’y a pas de montagne assez haute

Nous avions testé les performances du groupe motopropulseur de nos premiers prototypes dans les hautes altitudes de la Sierra Nevada, en Espagne. Ces nouveaux PTO ont été soumis à de longues sessions en chambres d’essai. Mais aucune simulation ne peut être aussi efficace qu’un essai en conditions réelles. Alors, nous sommes partis sur les routes du Colorado, en altitude. Sur de poussiéreux sentiers de schiste. Sur de longues courbes sinueuses. Le long de vastes plateaux et d’interminables descentes. Sans oublier une météo particulièrement changeante. Les averses soudaines du mont Evans ont mis les systèmes de désembuage et de chauffage à rude épreuve, qui ont su garder les occupants au chaud et désembuer les vitres pour assurer une vue dégagée. 

Dans la neige, au-dessus de 4 000 mètres d’altitude, l’équipe a eu le souffle coupé par le manque d’oxygène. Mais le Grenadier a continué d’avancer coûte que coûte grâce à la fiabilité et la constance des performances de son admission et de son moteur. Alors, le véhicule a aussi fait preuve de constance. 

Découvrez-le par vous-même.

Créez votre Grenadier

Partager

Kosovo_2021-9105-web.jpg
Promo logo

Le Grenadier face aux défis à venir

Flag

Kosovo

RELEVER LES DÉFIS HUMANITAIRES.

Les champs de mines du Kosovo, un terrain exigeant où notre partenaire officiel de développement, The HALO Trust, mène un travail difficile et dangereux. Sa mission est d’éliminer les mines antipersonnel et les autres munitions non explosées abandonnées après la guerre. Nous ne pouvions pas laisser passer l’occasion de le rejoindre. Il s’agit donc de la destination de l’épisode 5 de notre série « Le Grenadier face à ». Nous avons mis un prototype Grenadier au travail pour découvrir précisément ce que HALO exige de sa flotte de véhicules et pouvoir faire remonter à notre équipe d’ingénieurs les petites modifications nécessaires à HALO, mais aussi aux futurs conducteurs tels que vous.

DE LA GUERRE À L’ESPOIR

À la fin de la guerre du Kosovo en 1999, de très nombreuses mines antipersonnel et bombes à fragmentation ont été abandonnées sur un vaste territoire, y compris dans des lieux reculés et inaccessibles. Des lieux que HALO continue à nettoyer. HALO a commencé à travailler au Kosovo juste après la fin des combats et s’est occupé de plus de 10 km2 de champs de mines à ce jour. Nous sommes ravis d’avoir pu impliquer un prototype Grenadier dans cette tâche.

Il ajoute à son actif 4 500 mètres de dénivelé sur des rochers, dans la boue et sur des pierres calcaires.

SE METTRE AU TRAVAIL

Après avoir rejoint le programme, notre prototype Grenadier a passé trois jours à transporter des équipes et de l’équipement sur 200 km, le long de la frontière montagneuse entre l’Albanie et le Kosovo. Un excellent test pour mettre les performances de notre robuste 4X4 à l’épreuve par tous les temps et sur toutes sortes de surfaces, des rochers et des chemins de pierres de schiste aux sentiers de tout-terrain boueux et défoncés. Le déminage de cette vaste zone exige beaucoup d’équipements et les véhicules doivent donc offrir un grand espace de chargement. Les portes arrière 30/70 de 1,25 m de large ont permis d’accélérer le chargement et le déchargement de l’équipement, tandis que l’espace de stockage de plus de 1 000 litres situé derrière la deuxième rangée de sièges s’est révélé extrêmement pratique.

ESSENTIEL EN CAS D’URGENCE

Avec la flotte de The HALO Trust, la robustesse, les performances et la fiabilité peuvent sauver des vies. Lorsqu’ils sont appelés à intervenir, les véhicules de HALO doivent pouvoir servir d’ambulance. C’est dans ces moments-là que les ressorts hélicoïdaux souples, la gamme basse, la puissance et le couple du Grenadier peuvent aider. Les blessés doivent être transportés aussi confortablement et rapidement que possible, et en toute sécurité, pour bénéficier de l’aide médicale dont ils ont besoin. Notre prototype a prouvé sa capacité à passer naturellement des chemins de campagne défoncés à la route.

ENTRETIEN MINIMAL

HALO intervient dans le monde entier, ce qui implique parfois un accès restreint aux services d’entretien et de maintenance. Ses véhicules doivent donc être résistants, mais également simples à réparer. Les retours du Kosovo ont confirmé notre décision de réduire l’électronique et de privilégier une conception analogique et mécanique. En plus d’assurer la robustesse et la fiabilité du véhicule, cela favorise une meilleure connaissance des systèmes par les techniciens chargés de l’entretien en atelier. Grâce à notre Manuel d’atelier pas-à-pas complet et à nos pièces facilement accessibles, HALO peut confier la maintenance de sa flotte à des mécaniciens locaux, qui ne connaissent pas le Grenadier, pour une efficacité opérationnelle maximale.

C’est aussi simple que ça. En diminuant les périodes d’indisponibilité, le Grenadier peut continuer à se déplacer et à intervenir.

UN PARTENARIAT ÉVIDENT

Nous avons tiré pleinement parti de notre voyage au Kosovo lors de ce test final de notre véhicule 2B pour mieux comprendre les besoins d’une véritable association humanitaire. The HALO Trust a besoin de véhicules sûrs, fiables et performants et ne pourrait pas intervenir sans de vrais 4X4. Exactement ce pour quoi le Grenadier est conçu. Jour après jour.

La première phase d’essais du véhicule est terminée. La prochaine phase de développement du prototype s’annonce.

  • Essais sur le terrain : Les performances du Grenadier testées lors d’un programme HALO
  • Surface : 200 km de rochers, de boue, d’ornières et de pierres de schiste
  • Altitude : Jusqu’à 1 400 m pour un total de 4 500 m
  • Météo : Toutes les saisons en une journée

Créez votre Grenadier

Partager

Morocco Testing

LE GRENADIER FACE AU DÉSERT

Flag

Sahara Desert, Morocco

AFFRONTER LE SAHARA

Le désert du Sahara au Maroc. Cadre de l’épisode 4 de notre série « Le Grenadier face à ». Avec sa chaleur écrasante, ses pierres et son épaisseur de sable, cet endroit était idéal pour poursuivre les essais de notre robuste 4X4 en nous concentrant cette fois-ci sur les performances du groupe motopropulseur et de la suspension dans cet environnement extrême.

MOTRICITÉ

Le système de contrôle électronique de la stabilité (ESC) détecte le patinage des roues, équilibre la puissance et le couple, applique les freins de manière sélective et gère le régime moteur pour retrouver de la motricité. Mais habituellement, l’ESC ne fonctionne pas bien sur le sable. Il surcompense et coupe la transmission de puissance vers les roues qui patinent. Nous avons donc procédé comme nous le faisons d’habitude sur chaque site d’essai : nous avons fait rouler le véhicule, étalonné et recommencé. Et ce, jusqu’à ce que l’ESC du Grenadier ait appris les caractéristiques toujours changeantes des dunes, que le verrouillage de différentiel soit engagé ou pas, pour permettre la transmission de puissance en cas de patinage modéré et le maintien de l’impulsion pour que le Grenadier ne s’enfonce pas dans le sable.

ADHÉRENCE

Nous avons testé deux modèles de pneus. Nos pneus de série Bridgestone All-Terrain et le modèle BFGoodrich All-Terrain T/A KO2 plus agressif. Les essais réalisés sur ces deux modèles nous ont renseignés sur tous les systèmes de groupe motopropulseur et sur les performances des différentes sculptures de bande de roulement lors de la conduite sur dune. Les pneus BFGoodrich All-Terrain T/A KO2 ont prouvé leurs aptitudes en tout-terrain. Les pneus Bridgestone sur mesure ont été tout aussi impressionnants dans des conditions variées.

UN TERRAIN DIFFICILE

Les dunes de sable meuble et les terrains durs et rocailleux ont mis la suspension au défi sur ces deux extrêmes. Le véhicule a prouvé sa capacité d’adaptation naturelle : souple sur les terrains rocailleux, puis progressivement plus ferme sur du sable profond pour réduire le roulis et le transfert de masse. Le résultat ? Une conduite confortable et un véhicule s’enfonçant moins dans les dunes. Une tenue de route bien plus sûre.

EN MONTÉE

Pour gravir une dune, il faut de la volonté, de la vitesse et une approche franche. L’hésitation n’a pas sa place. Quand le véhicule s’attaque à la pente, la suspension avant se comprime et l’adhérence est réduite par le sable. C’est là que l’angle d’attaque de 35,5° du Grenadier, ses ressorts progressifs et son système Uphill Assist intégré démontrent leur valeur. Ils prouvent encore et encore que les conducteurs peuvent affronter les dunes les plus difficiles en toute confiance. Le design et l’ingénierie du Grenadier font la paire.

EN DESCENTE

Avec le système Downhill Assist, le Grenadier fait ce qu’il a à faire. Il reste sur les rapports inférieurs pour contrôler la vitesse à l’aide du frein moteur, du contrôle électronique de la stabilité et de la transmission automatique ZF à 8 rapports. La sélection rapide du rapport approprié évite le patinage des roues et offre la meilleure combinaison de puissance et d’adhérence. Tous ces équipements aident le conducteur à se détacher de la pédale de frein pour se concentrer sur le terrain qui l’attend.

Du sable, du sable

et encore plus de sable

800 m

d’altitude

2 700 km

de tout-terrain

9

jours d’essais
LE GRENADIER FACE AU DÉSERT

CONDITIONS DES ESSAIS

Feature icon
Groupe motopropulseur et suspension
Créez votre Grenadier

Partager

VideoStill - 2B Granada Jul 2021

LE GRENADIER FACE À LA CHALEUR

Flag

Granada, Spain | juillet 19, 2021

LOIN DU ROAD-TRIP TRADITIONNEL

Trois semaines dans la chaleur, la poussière et la haute altitude des montagnes de la Sierra Nevada. Trois véhicules d’essai cumulant un total de 11 300 km sur route et en tout-terrain. Des températures pouvant atteindre 41 °C et une altitude de 2 500 mètres au-dessus du niveau de la mer. C’est le dernier défi exigeant qu’ont affronté nos prototypes Grenadier dans la poursuite de nos essais.

Face à l’altitude

Le manque d’oxygène entraîne généralement 1 % de perte de puissance tous les 100 mètres d’altitude chez les moteurs atmosphériques. Pour prouver la capacité de nos moteurs BMW à maintenir leur puissance, nous les avons confrontés à l’air présent à 2 500 mètres. Les turbocompresseurs contribuent à réduire les pertes de puissance en fournissant de l’air comprimé à la chambre de combustion. Nous avons surveillé en continu le rapport air-carburant pour nous assurer d’un débit régulier. À cette altitude, les moteurs ont aussi tendance à monter plus haut dans les tours pour conserver la puissance. La transmission risque alors de changer de rapport plus rapidement, ce qui peut être problématique en montagne ! Nous avons étalonné le groupe motopropulseur grâce à des essais itératifs afin de veiller à ce que la transmission automatique à 8 rapports, du leader du secteur ZF, sélectionne toujours le bon rapport et permette au moteur de tourner dans la plage de régimes idéale afin de fournir le couple et la puissance adaptés à chaque situation, à tout moment.

Face à la chaleur

Des températures jusqu’à 41 °C nous ont permis d’évaluer tout le groupe motopropulseur, du circuit d’alimentation à la résistance de la transmission, lors de fortes chaleurs. Cette combinaison de chaleur et de faible pression atmosphérique peut transformer l’essence en vapeur, ce qui interrompt l’alimentation en carburant. Nos essais ont démontré que le Grenadier ne subissait aucun problème de pression de carburant, et il n’a jamais calé. Nous avons également surveillé étroitement avec l’équipe la température de la transmission et la qualité des changements de rapport pour valider les systèmes de refroidissement. Grâce à l’installation d’une protection thermique supplémentaire, les performances du Grenadier sont restées intactes, même dans ces situations extrêmes.

Face à la poussière

La poussière peut entraîner de graves problèmes de performance lorsqu’elle pénètre dans les admissions d’air ou obstrue les filtres. L’admission d’air du Grenadier est placée de manière à lutter contre ce phénomène. Elle limite la quantité de poussière arrivant jusqu’au filtre, assurant ainsi la même circulation de l’air, et donc la même puissance. La poussière n’est pas non plus la bienvenue dans l’habitacle. Une pression intérieure positive permet de limiter la poussière dans l’habitacle, mais les portes toute largeur ou les hayons sont souvent un point faible. Les portes arrière à deux battants 30/70 du Grenadier diminuent les mouvements latéraux. Le résultat ? Une surface particulièrement étanche et une pénétration minimale de la poussière.

Face à l’inconfort

Ces conditions peuvent aussi être difficiles pour les passagers. Lors de cet essai, nos sièges Recaro ont fait leurs preuves, offrant un maintien et un confort exceptionnels, tandis que le système de contrôle centralisé simple et les commandes de pavillon contribuent à faire de l’habitacle lumineux et spacieux un endroit agréable.

41℃

+ de 11 000 km

2 500 m

d’altitude
LE GRENADIER FACE À LA CHALEUR

CONDITIONS DES ESSAIS

Feature icon
INGÉNIERIE ET PERFORMANCES GLOBALES
Feature icon
Étalonnage du groupe motopropulseur
Créez votre Grenadier

Partager

BTG 8 - Image 2

LE GRENADIER FACE À LA MONTAGNE

Flag

Schöckl, Autriche | avril 06, 2021

TOUJOURS PLUS ABRUPT.

Le mont Schöckl, en Autriche, est l’une des pistes d’essais 4X4 les plus exigeantes du monde et son terrain rocailleux, un test rigoureux pour la robustesse d’un véhicule. L’endroit idéal pour poursuivre les essais de la carrosserie, du châssis et de la robustesse globale du Grenadier.

STRUCTURE DE CHÂSSIS ET DE CARROSSERIE

Dans le cadre de notre essai de robustesse, nous avons conduit le Grenadier à travers la montagne, en montée et en descente, aussi vite que nous le permettaient les sentiers, dans des conditions variées, sur près de 10 000 km. Le châssis et la carrosserie, les principaux sujets du test, sont restés intacts. Ce résultat est dû au châssis échelle du Grenadier. Plus rigide et robuste qu’un faux-cadre qui peut se tordre ou se déformer, il peut résister à des niveaux de contrainte bien plus élevés. Traité par cataphorèse et thermolaqué, le châssis est aussi protégé des éclats de cailloux et de la corrosion, tandis que la carrosserie en acier galvanisé offre une intégrité structurelle.

ESSIEUX ET SUSPENSION

Développés en partenariat avec Carraro, une entreprise forte de 50 ans d’expérience dans la production d’essieux résistants pour des marques comme John Deere et Claas, les essieux rigides sont un élément clé des performances du Grenadier. Solide, robuste et simple, quand un côté de l’essieu se soulève, le côté opposé exerce une poussée vers le sol pour accentuer l’adhérence. Les essieux et la suspension ont dû parcourir des milliers de kilomètres de rochers irréguliers sur le mont Schöckl, prouvant leur solidité et leur capacité à résister à des pressions variables et supportant sans problème un Grenadier chargé de 3,5 tonnes.

PERFORMANCES

En plus de sa robustesse, nous avons aussi testé les capacités tout-terrain du véhicule. Le moteur, la transmission, les quatre roues motrices permanentes et la garde au sol se sont associés pour nous faire gravir et descendre les exigeants sentiers de montagne. L’angle d’attaque de 35,5° du Grenadier et sa garde au sol de 264 mm ont révélé leur efficacité face à des pentes pouvant atteindre 31°. Les moteurs BMW 3.0L essence et diesel, produisant respectivement 245 et 281 ch, et 550 et 450 Nm de couple, ont été essentiels pour propulser le véhicule en haut de la montagne. La boîte de vitesses automatique ZF à 8 rapports (avec fonction manuelle) nous a permis de nous consacrer exclusivement à la direction sur les sentiers escarpés, en laissant le véhicule gérer les changements de rapport.

31°

INCLINAISON MAX.

1 445 m

ALTITUDE

2 000 KM

ENDURANCE PAR VÉHICULE
LE GRENADIER FACE À LA MONTAGNE

THÈMES DES ESSAIS

Feature icon
STRUCTURE DE CARROSSERIE ET DE CHÂSSIS
Feature icon
INGÉNIERIE ET PERFORMANCES GLOBALES
Réservez votre Grenadier

Partager

2B Arjeplog Winter Test Sweden 2021

Le Grenadier face à l’Arctique

Flag

Arjeplog, Suède | février 22, 2021

Viser l’arctique.

Dans la province la plus septentrionale de la Suède, la ville d’Arjeplog est connue pour son climat subarctique pouvant atteindre des records de froid de -44 ℃. Ce lieu minuscule et reculé qui compte plus de lacs et de rennes que d’habitants est un célèbre site d’essais pour tester les capacités des véhicules dans des conditions hivernales de tout-terrain. Nos ingénieurs ont passé trois semaines là-bas à tester et améliorer le groupe motopropulseur, la transmission et le système de contrôle de la stabilité (ESC) de notre véhicule. Mais aussi ses fonctions quotidiennes.

FROID

À des températures pouvant descendre jusqu’à -22 ℃, nous avons dû calibrer et régler le groupe motopropulseur du Grenadier pour qu’il démarre avec du carburant et de l’huile froids et fonctionne exactement comme prévu malgré les conditions. L’électronique du véhicule a aussi été testée, notamment les écrans numériques, les vitres électriques, les essuie-glaces et les dégivreurs. Sans parler des portes et des joints en caoutchouc, que le froid polaire a tendance à sceller en les faisant geler. Dans l’ensemble, le Grenadier a répondu aux attentes de performances, d’abord en démarrant immédiatement malgré ce froid glacial.

CONTRÔLE DE STABILITÉ

Nous avons testé le Grenadier sur toutes les surfaces hivernales imaginables et calibré l’ESC en conséquence, pour lui permettre de détecter toute perte d’adhérence et d’y réagir immédiatement afin d’éviter un patinage des pneus. En hiver, un ESC intelligent et bien réglé peut faire la différence entre prendre un virage et finir dans une congère.

PNEUS ET ADHÉRENCE

En hiver plus qu’en toute autre saison, vous avez besoin d’adhérence. Nous avons donc développé, testé et amélioré les pneus Bridgestone All-Terrain faits sur mesure pour le Grenadier. Leur certification Three-Peak Mountain Snowflake prouve qu’ils sont performants dans des conditions hivernales exigeantes.

EN MONTÉE COMME EN DESCENTE

En montée comme en descente, les pentes peuvent être un défi lorsqu’il neige. Nous avons testé et réglé les systèmes d’assistance en montée et en descente pour qu’ils vous offrent une aide précieuse. Sur la neige fraîche ou fondue, ces systèmes apportent de la confiance et du contrôle au conducteur.

-22℃

4 000 km

parcourus

20

jours d’essais
Le Grenadier face à l’Arctique

CONDITIONS DES ESSAIS

Feature icon
Étalonnage du groupe motopropulseur
Feature icon
Moteur et Transmission
Feature icon
Démarrages par temps froid
Réservez votre Grenadier

Partager

Suivez le Grenadier

Tenez-vous au courant. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dès leur sortie.